La notion de service AU public

Cette notion inclut les services…
- de l’Etat
- des collectivités territoriales
- des établissements publics
- d’intérêt général (structures privées ou publiques)

…ou autrement dit l’ensemble des services indispensables à la vie quotidienne.

Elle recouvre entre autres les domaines suivants :
- Emploi/ formation
- Formalités administratives
- Appui à la création d’activité
- Accès aux droits sociaux
- Transport, …

Les valeurs de l’association

L’ADRETS s’attache à faire progresser la question des services au public…

…en défendant des valeurs :
– Approches territoriales transversales
Nous pensons que le renouvellement de l’offre de services passe par une approche globale des personnes et une organisation transversale à l’échelle des territoires de vie. Cette logique d’action peut permettre de lutter contre les effets pervers des organisations verticales et cloisonnées par secteur et par public, qui ne permettent pas une prise en compte des spécificités des territoires de montagne en particulier. Les pays et les structures intercommunales sont les interlocuteurs privilégiés pour l’organisation d’une réflexion et d’une coordination territoriale.

– La qualité et l’accessibilité
Ces approches transversales et ces innovations dans la manière d’apporter des services au public sur un territoire ne doivent pas se faire au détriment de la qualité du service rendu. Les innovations doivent être appréhendées comme un « plus ».

– L’égalité des chances
L’approche de genre et la lutte contre toute forme de discrimination (raciale, sexiste ou vis à vis du handicap) sont des principes essentiels à appliquer afin de garantir l’égalité d’accès et la qualité des services pour l’ensemble des habitants des territoires de montagne.

…en utilisant différents leviers d’action :
– Les technologies de l’information et de la communication
Pour intervenir à l’échelle inter-régionale, l’association a recours au TIC : visiocommunication, site Internet collaboratif. Ces outils permettent d’animer un réseau dynamique, sans recourir à des déplacements systématiques, qui sont générateurs de pollution et chronophages.
Les TIC sont des outils adaptés aux situations de montagne où les déplacements sont laborieux, mais ne restent que des outils qui ne doivent pas évincer les nécessaires -et chaleureuses- relations humaines.

– l’innovation
L’innovation peut être technologique (comme décrit dans le paragraphe « TIC » ci-dessus), mais aussi organisationnelle (exemple des Maisons de Services Publics, Relais saisonniers…), méthodologique….L’adaptation de l’offre de services aux habitants des territoires de montagne nécessite la poursuite d’expérimentations pour tester, évaluer, capitaliser et diffuser les innovations nécessaires en terme de méthode et d’organisation.

– Les réseaux d’acteurs
Pour mutualiser les moyens et les compétences, lutter contre l’isolement professionnel et défendre efficacement des nouveaux concepts de développement durable, le travail en réseaux nous semble indispensable : réseaux entre structures et entre territoires à l’échelle des Alpes françaises mais également inter-réseaux au niveau national et européen.
« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin…. »
L’ADRETS est insérée dans plusieurs réseaux, locaux, régionaux ou nationaux. Nous vous invitons à aller sur la page Liens et partenaires pour mieux identifier ces réseaux.

– La mutualisation de moyens
Mettre en commun les compétences, le matériel et les infrastructures permet d’agir d’une part avec plus d’efficience, et d’autre part de façon plus transversale. Les EREF ou les RSP sont des exemples de mutualisation, où des collectivités terroriales, des services publics et des associations utilisent le même lieu et les moyens humains qui y sont présent pour rendre un service. Au bout du compte, ce service est efficient car il coûte peu et il est transversal et répond davantage aux attentes des usagers.

– Les démarches participatives
Les démarches participatives impliquant les élus locaux, les usagers, les associations, les agents des services et les organismes publics constituent pour nous des critères et des moyens efficaces pour faire évoluer positivement la qualité de l’offre de services sur les territoires ruraux de montagne, face aux logiques gestionnaires et « expertes » qui engendrent complexité et concentration. Le développement des démarches participatives est transversal à toutes nos actions : groupes de travail, enquêtes de satisfaction, focus-groupes de consultation, dans les domaines des télé-services, des RSP, des schémas territoriaux, de la création d’activité etc.. en lien avec les conseils de développement et les partenaires de l’économie sociale et solidaire.

Plus généralement, l’ADRETS est présente dans le champs de l’économie sociale et solidaire. Par ses actions l’association entend participer au développement équilibré du massif, tel que définit dans le Schéma Interrégional de Massif Alpin (SIMA) et la convention alpine ( www.cipra.org )

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.